Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Romuald Dubousin le Jeu 26 Mar - 13:35




Au poney lubrique comme dans tous les bars du monde, il y a une fameuse bande de poivrots qui semble squatter en toutes circonstances le bois du comptoir.

Juchés sur leurs tabourets, un godet vide devant eux et le nez rouge, ils discutent et commentent chaque actualité avec l'assurance certaine d'avoir raison, toujours et en tous points.

Avec le nouvel exemplaire du journal, les sujets de conversation ne manquaient pas. Et parmi d'autres palabres à la pertinence sujette à caution, on entendait un milicien cendre-azur se plaindre.


"-Ouah, dites-voère là, nom d'une biroute en zinc ! Ils nous ont censuré not'belle chanson ces slopiauds là ! Z'avaient dit sans sang-sûr les autres nobliaux là. C't'honteux c'machin, on en a gros là !

r'mets moi donc une mousse clauclau ..."




[TO : un petit post inutile où chaque personnage susceptible de se trouver dans ce lieu de basse fréquentation est invité à s'exprimer. Pour le meilleur comme pour le pire.

Les oreilles des nobles sont loin, la milice peut regardante sur les débordements et de toutes façons, elle est pas de service. ]
avatar
Romuald Dubousin

Messages : 94
Date d'inscription : 09/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Moine de Cyrus le pieux le Jeu 26 Mar - 16:24

Un moine, visiblement sali par la poussière de la route, se trouvait dans le coin de la taverne. Enserrant sa bure encore humide du aux intempérie, il entrepris, non sans mal, un courte "prière" avant de grommeler à voix basse (c'est à dire, l'index en l'air, la bave aux lèvres et l'oeil "vif")

"J'vous jure qu'cé vré M'sieur l'Chapelaing HIC... Pardon! Prieur ! J'vous jures! Quand qu'on parle du comte Morfall...Zarnal... Assssgal "rot bruyant" ben j'vous jures qu'cé vré ! Il s'est retrouvé cul nu apré avoir tué un serviteur parce que..."

regardant à droite et à gauche d'un air soupconneux

"... Il sniffe des trucs pas net ! ZE TE ZURES DÉ TRUCS ... PAS... NET" (en hurlant, cela va de soi).

"Comment j'le sais? PAaaarse ke, mon bô...BON! bon môchieur, les serviteurs de Morfall ont peu peu peur d'lui servir d'l'eau chaude pour foooooon bain!"

Le visage du moine se raidit, tandis qu'il s'empressa de mettre une main devant sa bouche, contenant avec difficulté les fluides cherchant à s'écouler de sa bouche. N'y tenant plus, il souilla le mur.

"Ooooh désolé, j'vous jures qu'cé vré, j'nettoie!"

Et ainsi, il commença à astiquer son vomi....avec sa bure.
avatar
Moine de Cyrus le pieux

Messages : 8
Date d'inscription : 03/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Monsieur Claude le Dim 29 Mar - 21:26

Gabe et Térem sont les deux piliers les plus solides du comptoir. Sans eux même le sous-sol s'effondrerait.
Gabe est un de ces paysans qui possède une telle confiance en soi qu'il ose venir crotté à son bar. Les cheveux dégoulinant d'une humauer brunâtre difficilement identifiable, plus de terre sous les ongles que de merde sur les murs d'un chiote ilien.
Térem se changeait avant. Bon il est pas fermier, il est porcher. Et comme dirait l'une de mes serveuses "Le marron d'un porcher sera toujours plus suspicieux que celui d'un fermier."
...
Pourquoi je vous dis ça, moi ? Ah oui, vous me demandiez si j'avais entendu des trucs bizarres.
Bin faut dire qu'avec ces deux là j'en entend souvent.
Pas plus tard que ce midi ils me disaient :
" - T'as vu ce que ça bois un cheval, toi ? demandais Gabe.
- Ouep, c'est pas un bon modèle pour les cavaliers.


Quoi ? Ce que j'ai entendu d'étrange sur le Capitaine de Noiretour ?
Ô bin on raconte qu'il a perdu son cheval parce qu'il buvait. Miaintenant il dirige une armée de mercenaire...
avatar
Monsieur Claude

Messages : 27
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Monsieur Claude le Dim 29 Mar - 21:55

Gabe - T'as été écouté les voeux du Comte ?
Térem - Il a dit quoi ?
Gabe - Bonne année.
Térem - Il s'est pas foulé...


avatar
Monsieur Claude

Messages : 27
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Walter Chesterfield le Lun 30 Mar - 16:29

Lors de la cérémonie précédente, le Duc avait réalisé une sortie nocturne afin de bouter hors du campement une invasion très mal ordonnée. Cependant, une énigme se propageait parmi la population depuis cette nuit:

Quelle était la couleur du slip du Duc.

Certains avaient cru le voir blanc. D'autres noir. Les plus fous mentionnaient même le jaune canari, ou le fushia rosé.

Quoi qu'il en soit, celui qui un jour apporterait la réponse devrait à la fois expliquer d'où il la tenait, et subir les foudres de la censure Midgardienne !



Walter Chesterfield
Admin

Messages : 233
Date d'inscription : 24/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://bainsanglant.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Personnel de taverne le Mar 31 Mar - 9:58

Évitant avec maîtrise les paluches maladroites des soiffards, les serveuses ramassent les verres qui traînent.

Blasées, elles en profitent pour donner des coups de torchon sur les têtes des plus arrangés.


"-Non mais écoutez vous, tas de poivrots, vous ressemblez à rien. Y'en a pas un seul pour répondre à l'autre.

On dirait que vous parlez tous à votre verre. Vous êtes plus de cuits, finie la bibine pour ce soir !

La couleur du slip du Duc ? Ses voeux de nouvelle année en plein mois d'Amril ? Franchement !

Vous autres les miliciens, arrêtez de chouiner sur votre chanson. Vous avez été trop loin et puis c'est tout, vous avez réussi à choquer même la comtesse, c'est dire la bande de gros dégueulasses que vous êtes.

Et toi le vomito, prends le seau et le chiffon avant qu'on appelle gros Henry ! "


Eh oui. Quand même le patron part en berne, c'est les filles de salle qui menent le rade. Et il faut du dévouement pour se farcir cette fine bande à longueur de soirées ...
avatar
Personnel de taverne

Messages : 12
Date d'inscription : 08/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Walter Chesterfield le Mar 31 Mar - 11:44

Raoul retourna, et grogna un bon coup:

Moi, déjà, j'l'ai dit. Mon nom à moi, c'est Raoul ! C'est pô parc'queuh mon nom, ben il r'ssemble à un âne qui dégeule qu'il fôt m'app'ler l'vomito !

Alors qu'il envisageait de se lever, parce que mettre de mauvais poil une serveuse, c'était s'assurer l'absence de boisson pour le reste de la soirée, une étincelle jailli dans son cerveau imbibé: Vomito, ça désignait le pouilleux en bure au sol. Pour une fois que ce n'était pas pour ça pomme, ça se fêtait. Puis, les yeux à moitié ouvert, il gueula:

D'toute façon, le seau, ben l'est plus là ! J'suis sûr qu'c'est l'un des deux piliers qui s'est encore planté ! C'est d'là triche de prend' le seau comme verre. Y'a plus de con ... conte ... Y'a plus dedans !

Et il croisa ses bras, dans une vaine tentative de dominer la scène, mais avec la ferme résolution de, pour une fois, ne pas devoir participer au nettoyage des lieux.


Walter Chesterfield
Admin

Messages : 233
Date d'inscription : 24/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://bainsanglant.forumgratuit.be

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Monsieur Claude le Jeu 2 Avr - 21:29

Je fus surpris de cette ruade gratuite. N'est-il pas normal pour le tavernier de concourir à la bonne humeur de sa maison ?

Ma petite, il serait agréable à toute la clientèle, ainsi qu'à moi-même..., que vous vous concentriez plus sur le service.
A chaque fois la même chose, ouvrir la bouche vous dessert !

Monsieur Claude revint s'accouder au comptoir. Que disait-il déjà ? Ah, oui...

Qui est le plus courtois entre un Barbare et son cheval ? Non ? Allez quoi, faites un effort.
Bah c'est évident; l'un des deux à la politesse de ne pas vous serrez dans ses bras la première fois qu'il vous croise !
avatar
Monsieur Claude

Messages : 27
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Monsieur Claude le Jeu 2 Avr - 22:48

Ô dites vous avez entendu cette histoire sur Kaidu Khan ?
On dit qu'il voudrait prendre seul tout l'Empire.
C'est un fou je vous dis, on le mettrait à vivre sur une bulle de savon qu'il bêcherait le jardin !
avatar
Monsieur Claude

Messages : 27
Date d'inscription : 26/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Romuald Dubousin le Jeu 2 Avr - 23:05

Le même milicien qui se morfondait d'avoir vu sa chanson injustement traitée réagit immédiatement.

"-Khaidu Khan ! Si seulement il y'était tout seul tudieu !

C'sont des centaines eud' barbares qui ont déferlé chez eux'zautres en face lô. Des milliers même ! Chez les bouffeurs eud'choucroute.

Nous on s'plaint de Wolfen et d'ses foutu cabots, mais l'grand Khan ... S'il li prenait l'envie d'viendre ici contre nous aut' on pourrait rien pour l'arrêter.

Juré, moi j'me met à la peau eud' chèvre pour pas être zigouillé si il rapplique ici."
avatar
Romuald Dubousin

Messages : 94
Date d'inscription : 09/10/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Rumeurs le Lun 11 Mai - 15:13

Comme tous les lieux de vie de bain-sanglant, le poney lubrique se voit devenir le centre d'attention de "certaines autorités".

Oh, on ne sait jamais exactement qui, les effectifs tournent. Certaines fois il s'agit d'hommes en grands manteaux et tricornes, surveillant ostensiblement l'entrée de l'établissement. Ceux-là ce sont les moins dangereux puisqu'on les voit.

Mais votre voisin ... Celui qui a commandé un godet, dont la tête est nouvelle est qui est installé au comptoir a côté de vous ... Est-il un agent du renseignement ? Renseigne t'il les MST ? En a t'il après vous ? Vous n'avez rien à vous reprocher de toutes façons, n'est-ce pas ?
avatar
Rumeurs

Messages : 4
Date d'inscription : 28/04/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brèves de comptoir et autres considérations bassement roturières

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum